Facteur VIII

Définition – Physiologie
Le facteur VIII ou facteur antihémophilique A est une protéine jouant le rôle de cofacteur dans la cascade de coagulation. Le déficit congénital en facteur VIII est responsable de l’hémophilie A. La transmission de l’hémophilie est récessive, liée au sexe.

Prélèvements Propriétés de l’échantillon
Tube citraté à prélever le jour même. Maintenir l’échantillon à température ambiante.

Valeurs de référence
50 – 200%
Différents facteurs sont susceptibles de provoquer une augmentation du facteur VIII : grossesse, oestroprogestatifs, stress, inflammation.

Délai de réponse
7 dagen

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
L’hémophilie peut être évoquée devant des hémorragies spontanées, hémarthroses ou hématomes à répétition. Elle est mise en évidence par un allongement de la coagulation (TCA) avec PTT, fibrinogène et temps de thrombine normaux.
La sévérité de la maladie est directement liée au taux de facteur VIII circulant. L’hémophilie est sévère pour un taux inférieur à 1%. L’hémophilie est dite modérée pour un taux entre 1 et 5% et mineure pour un taux de facteur VIII compris entre 5% et 40%.
Le taux de facteur VIII est également diminué dans la maladie de Willebrand. Une diminution acquise du taux de facteur VIII peut résulter de la présence d’un anticorps anti-facteur VIII (hémophilie A acquise), dans le cadre d’une pathologie auto-immune par exemple. De nombreux facteurs sont susceptibles de provoquer une augmentation du facteur VIII : grossesse, oestroprogestatifs, stress, inflammation..

Edition août 2019 © 2019-Institut de Biologie Clinique IBC’LAB Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction réservés pour tout pays