PROTEINES TOTALES

Définition – physiologie
Les protéines plasmatiques ont une action collective en intervenant dans le maintien de l’équilibre acido-basique et en tant que composant de la pression osmotique sanguine. Elles constituent l’essentiel du pool des acides aminés.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
L’analyse est réalisée sur sérum.

Valeurs de référence
57 – 82 g/L

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Les variations de la concentration de la protéinémie totale ne présentent qu’un intérêt clinique limité. L’étude des protéines individuelles est une source de renseignements beaucoup plus riche.
– L’hyperprotéinémie totale est le reflet soit, d’une hyperproduction (en particulie d’immunoglobulines) qui ne peut être investiguée que par le dosage des protéines spécifiques ou l’électrophorèse, soit d’une diminution de volume hydrique.
– L’hypoprotéinémie totale peut résulter de pertes importantes (entéropathie exsudative, syndrome néphrotique, brûlures), d’un déficit de synthèse (pathologie hépatique), d’un apport insuffisant (malnutrition, malabsorption), ou d’une hémodilution.