TROPONINE Ic

Définition – physiologie
Le complexe troponine est constitué de 3 polypeptides distincts : troponine C, troponine I, troponine T. Ces protéines interviennent dans la régulation de la contraction des muscles striés. Les troponine I et T existent sous plusieurs isoformes moléculaires distinctes, dont une forme spécifique du muscle cardiaque : la troponine Ic (TnIc) et la troponine Tc (TnTc).
Au laboratoire, nous dosons la troponine Ic ultrasensible.

Prélèvement – Propriétés de l’échantillon
L’analyse est réalisée sur sérum.

Valeurs de référence
F  < 38 pg/mL
M < 53 pg/mL

Délai de réponse
Répondu le jour de réception

Intérêt clinique – Interprétation des résultats
Dans l’infarctus TnIc et TnTc présentent une cinétique similaire :
– Augmentation de la concentration sanguine dans les 3 à 6 heures suivant le début de la douleur thoracique.
– Pic vers 24 heures.
– Retour au taux de base après 5 à 10 jours.
En cas de thrombolyse réussie, le premier pic est plus précoce (12 h).

TnIc et TnTc présentent l’avantage d’une spécificité myocardique quasi absolue. Elles sont donc particulièrement intéressantes lorsque le diagnostic différentiel des lésions musculaires et myocardiques est difficile à établir avec les marqueurs classiques. En particulier un effort physique très intense ne s’accompagne pas d’une élévation des troponines. Les concentrations de TnIc ou TnTc peuvent augmenter en cas de lésion myocardique non-ischémique (décompensation cardiaque, péricardite…) ou en cas d’embolie pulmonaire, choc septique, rhabdomyolyse.

Les concentrations sériques de Tn Ic et Tn Tc étant normalement très faibles, leur dosage permet de détecter des lésions myocardiques de faible importance.

Edition septembre 2019 © 2019-Institut de Biologie Clinique IBC’LAB Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction réservés pour tout pays